20 ans et toutes ses dents (2)

anima_20ans04

Voici un récapitulatif de ce qu’a été, de ce qu’est et de ce que sera anima.
Cet historique laconique n’a d’autre objectif que celui de me valoriser auprès des programmateurs de festivals du monde entier et autres média populaires, exploitants opportunistes de la pop-culture jusqu’ici royalement déconsidérée, afin qu’ils m’invitent plus souvent.
  [joke !]

Programmes radiophoniques
Entre 1995 et 1999, plus de 200 émissions ont été produites et réalisées, dont 120 spécifiquement dédiées au cinéma d’animation sur l’antenne de la Radio indépendante 666 (Caen), au sein du bureau de laquelle je suis toujours impliqué.

Programmation cinématographique indépendante
Depuis 1995, anima a programmé en salles de cinéma plus d’un millier de films d’animation (longs et courts métrages, épisodes de séries remarquables, téléfilms, documentaires, films d’écoles et films d’ateliers) dans le cadre d’opérations ponctuelles, de projections thématiques, de festivals, de rencontres publiques, d’ateliers pédagogiques, de manifestations plus ou moins sauvages.
Précisons que “programmer des films d’animation” ne consiste pas seulement à choisir des films. Il s’agit de prendre des risques, de les assumer, de défendre des auteurs et cinéastes inconnus ou réputés, de se tromper parfois, de présenter les projections et d’animer les échanges consécutifs devant des publics, tantôt abondants, tantôt confidentiels, et surtout de tenir sur la longueur.
Voilà, c’est dit.

Articles de presse et critiques
Entre 1997 et 2005, anima a fourni au magazine Animeland (devenu depuis un gros prospectus multicolore) plus de 160 pages d’articles sur tous les registres du cinéma d’animation : feuilleton interactif en 10 épisodes (“Les Poseurs”*), chroniques, critiques de films et séries, interviews, reportages, et autres dossiers de fond.
D’autres textes ont été rédigés pour le quotidien et le catalogue du festival d’Annecy, pour des revues de cinéma ou des centres de ressources documentaires dédiés à l’imagerie.

Éducation à l’image
Dès 1996, anima a encadré des ateliers pédagogiques à destination de jeunes publics, intervenant à partir de là de plus en plus régulièrement pour les différents dispositifs d’éducation à l’image en action sur le territoire français. Cette activité se traduit aujourd’hui par des conférences pédagogiques adressées spécifiquement aux enseignants inscrits aux dispositifs “École & Cinéma”, “Collège au cinéma” et “Lycéens et apprentis au cinéma”, par des ateliers et rencontres pour tous les types de publics (spectateurs de tous les âges, professionnels de l’imagerie, étudiants en arts, bibliothécaires, mineurs privées de liberté, …) et la rédaction de dossiers pédagogiques.

Autres opérations ponctuelles
Collaborations avec des festivals internationaux et différents lieux de culture cinématographique, production et animation d’émissions de télévision, organisation et conceptualisation d’expositions d’art, adaptation de film étrangers, traduction et publication d’écrits, interviews filmées, conception et développements d’outils multimédia dédiés à l’art des dessins animés.

Veille artistique
Ingurgiter, acquérir, archiver et rendre accessible toute la documentation sérieuse sur le cinéma d’animation.
Visionner en permanence des films et toutes autres sortes d’expériences audiovisuelles.
Retranscrire, traduire, rédiger de nombreux textes utiles à la diffusion de savoirs.
Mener des études et recherches sur l’histoire et la préhistoire du cinéma d’animation.
Résister autant que faire se peut à l’écrasante majorité des critiques de cinéma qui considèrent – par ignorance – que l’animation n’est jamais “incarnée”.
Une petite partie de ce travail de veille est matérialisée par ce blog.

Et la réalisation ?
Il fut écrit en juin 1995, quelque part dans la marge d’un cahier à grands carreaux  : “20 ans à en parler, 20 ans à en faire“. Rendez-vous donc dans 20 ans.

 

* note amusante : le récit de ce feuilleton se déroulait sur le plateau de l’ancien site métallurgique de la SNM (Colombelles/Caen), là où précisément anima occupe désormais un bureau.

anima

Laisser un commentaire