CQFD

zootopia_oscar2017

Pourquoi est-on systématiquement déçu par le palmarès des Oscars ?
Pourquoi les super-productions animées états-uniennes de long métrage y remportent-elles toujours la mise, quelles que soient leurs qualités cinématographiques, et en dépit de la présence récurrente de véritables chefs d’œuvre face à elles ?
Selon quels critères votent les professionnels du cinéma qui élisent les films primés ?
Ces mêmes professionnels disposent-ils des compétences élémentaires pour évaluer correctement les qualités artistiques d’un film d’animation ?
Qu’en est-il en France ? Les mêmes questions ne se posent-elles pas au regard des palmarès récents des Césars ?
A quoi servent vraiment toutes ces cérémonies mondaines ? Ou plus exactement, quels intérêts servent-elles ?
Et d’abord, qui s’intéresse sérieusement à ces questions ?

L’historien et auteur-quasi-exclusif de l’excellent blog “Cartoon Brew”, Amid Amidi, propose des éléments de réponses dans un article intitulé “Les membres de l’Académie se fichent pas mal de l’animation : édition 2017“. Prolongeant l’opération de transparence publiée voilà peu par The Hollywood Reporter, Amidi ajoute au dossier de nouveaux témoignages édifiants de jurés “professionnels” ayant voté avec les pieds lors de l’édition 2017 des Oscars. Laquelle a couronné Zootopia, production Disney, faut-il le rappeler.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

anima