Hautes tensions

haute_tension

 

D’aucuns trouveront probablement l’initiative de la personne mystérieusement cachée derrière le pseudonyme Whitequark d’une superficialité sans fond.
Il est vrai que le recensement des plans extraits de films de dessins animés japonais représentant des lignes et poteaux électriques peut autant dérouter les esprits les plus rationnels que les ignares en matière d’animation nippone.
Ceux qui restent, et en particulier les plus sensibles à la capacité des peintres-paysagistes, en charge des décors de ces œuvres cinématographiques destinées au grand comme au petit écran, à susciter la contemplation grâce à l’un des motifs emblématiques de la post-modernité hyper-consumériste japonaise, ceux-là donc apprécieront à sa juste valeur cet inventaire sans issue possible.

Du point de vue occidental, il est difficile de comprendre la représentation quasi-obsessionnelle de la complexité de l’environnement urbain, et plus globalement de l’objet domestique, dans le film de dessins animés japonais. Il s’agit en soi d’un sujet si vertigineux qu’il mériterait plus d’une thèse universitaire.
Disons, pour faire court, que cette manie est la conjonction d’une tradition picturale séculaire, qu’elle perdure comme une sorte de compétition corporatiste de photoréalisme (plus ou élaboré et plus ou moins stylisé), qu’elle n’est possible à un tel niveau au Japon que parce qu’on y enseigne encore dans les écoles le dessin dit « académique » et la peinture figurative.

Je vois bien à votre regard torve que vous n’êtes pas convaincus.
Ça m’est totalement égal !

 

> Power Lines in Anime

 

haute_tension02haute_tension03haute_tension04haute_tension05haute_tension06haute_tension07haute_tension08haute_tension09haute_tension10haute_tension11haute_tension12haute_tension13haute_tension14haute_tension15haute_tension16haute_tension17haute_tension18haute_tension19

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

anima