Inépuisable ?

 

On profitera de cet énième programme hagiographique de la NHK consacré au « trésor national vivant » Hayao Miyazaki, pour observer, avec une loupe et un bonheur intact, le maître au travail pendant la production de Boro, la petite chenille.
Boro est un court métrage de 12 minutes – format tolérable pour le corps et l’esprit d’un septuagénaire rongé par la nicotine et usé par plus de 50 ans d’une carrière exceptionnelle en tous points – court métrage, donc, destiné exclusivement au cinéma Saturne du Musée Ghibli de Mitaka.
Toutefois, le reportage donne du grain à moudre à tous les fans qui espèrent encore que Dieu le père se lancera à nouveau dans la réalisation d’un ultime long métrage.
Mais si l’hypothèse semble de moins en moins improbable, il ne faudrait pas déconsidérer la crue réalité qui se lit entre les questionnements existentiels que le « vieux retraité » (ne pas rire) sème au gré des nombreuses séquences intimistes de l’émission : le temps est compté.
Vu sous cet angle, le documentaire Owaranai hito Miyazaki Hayao (« Hayao Miyazaki, l’homme qui ne s’arrêtera jamais », traduction subjective) est profondément émouvant.

 

boro_linetest01Line test d’une esquisse d’animation dessinée par
Hayao Miyazaki pour Boro, la petite chenille.

 

 

Enregistrer

anima