La nature de Frédéric Back

 

Grandeur nature, le documentaire que Phil Comeau a consacré en 2012 à l’immense Frédéric Back, est actuellement visible en ligne gratuitement.
Que cette occasion de découvrir ou de redécouvrir l’œuvre et surtout la dimension humaine de cet artiste, exemplaire par son talent et son engagement, vous soit profitable !

En quelques mots, sans tambours ni trompettes, avec une simplicité et une humilité qui inspire toujours le respect, Frédéric Back pouvait vous redonner de l’espoir pour longtemps.
Revoir ses films, mieux, les transmettre aux publics, jeunes et moins jeunes, et recueillir leurs impressions éblouies reste l’une des expériences les plus réjouissantes que je connaisse.

Tant que je suis vivant et capable de faire quelque chose de positif, je veux me battre pour le faire. Ce que vous ferez vous-même, il faut que vous le fassiez aussi avec optimisme, même si vous êtes pessimistes. Vos gestes ont des conséquences dont vous ne pouvez pas estimer la portée. Tout ce que vous allez faire, du moment que vous le faites avec générosité, de tout votre cœur, sans pensser “est-ce que ça va être un succès ou un échec”, c’est ça qui est important. C’est pour ça que je suis heureux de voir en vous l’espoir d’un renouveau.
(Frédéric Back, vers la 54e minute du documentaire)

 

A l’école des Beaux-Arts de Rennes, avec son professeur et maître, Mathurin Méheut
Avec Isao Takahata, lors de l’exposition au Musée d’Art contemporain de Tokyo en 2011
A 87 ans, deux ans avant son décès, le 24 décembre 2013

 

 

 

 

anima