L’animation japonaise indépendante – Vol.1

animation_japonaise_indépendante01

 

Sélection de 15 films d’animation (2006-2012)
Distribution/édition : Carte Blanche / Films du Paradoxe
Durée : 92 mn

Films :

• Beluga de Shin Hashimoto (2011)
Sôgiya to inu de Shin Hashimoto (2010)
• 663114 de Isamu Hirabayashi (2011)
• Columbos de Kawai + Okamura (2012)
• Modern n°2 de Mirai Mizue (2011)
• Tatamp de Mirai Mizue (2011)
• Futon de Yoriko Mizushiri (2012)
• Kappo de Yoriko Mizushiri (2006)
• Hand Soap de Kei Oyama (2008)
• Dreams de Keiichi Tanaami et Nobuhiro Aihara (2011)
• Red coloured bridge de Keiichi Tanaami (2012)
• Pika Pika de Takeshi Nagata et Kasue Monno / Company Tochka (2006)
• Maze de Takeshi Nagata et Kasue Monno / Company Tochka (2012)
• Gureto Rabitto de Atsushi Wada (2012)
• Haru no shikumi de Atsushi Wada (2010)

 

Depuis le temps qu’on l’espère, qu’on l’envisage, qu’on la scrute dans ses moindres soubresauts, l’animation japonaise indépendante contemporaine s’expose enfin au public français à travers le premier volume d’un DVD compilant une partie du catalogue du distributeur indépendant Carte Blanche (déjà évoqué plus haut dans ce blog). Dans ce florilège, des jeunes cinéastes qui récoltent régulièrement des prix dans les festivals internationaux et conquièrent progressivement l’affection des spectateurs aficionados qui les y découvrent. Citons Atsushi Wada (dont le dernier court métrage en date, The Great Rabitt, a été produit en France, ou Mirai Mizue qui s’est illustré en 2012 à Annecy par un “prix Sacem de la musique originale” pour Modern n°2).

Pour ma part, je kiffe grave les films de Yoriko Mizushiri, en particulier le très sensuel Futon que j’aurais d’ailleurs le plaisir de programmer au cinéma le 17 octobre 2013 (voir prochainement le post dans “Les films d’anima“).

 

> Commandez ce DVD

 

 

Enregistrer

Enregistrer

anima

One Comment

Comments are closed.