Le cinéma d’animation en 100 films

cinema_animation_100films

 

Sous la direction de Xavier Kawa-Topor et Philippe Moins
Éditions Capricci – 2016
350 pages
ISBN : 979-10-239-0110-8

 

Faire découvrir le cinéma d’animation en 100 films, l’exercice est en soi une gageure.
Les auteurs de ce bel ouvrage expliquent ainsi leur approche : « […] il s’agit de proposer une vision plurielle du cinéma d’animation […]. Un panorama composé, comme le serait un paysage, certes de sommets incontournables et de fleuves majestueux, mais aussi de vallons plus intimes, de torrents abrupts, de chemins sinueux dont on ne sait pas encore où ils peuvent mener demain… Un paysage impressionniste qui ne se livre pas tout entier mais suggère, au contraire, par ses omissions, ses flous, ses ombres, sa ligne d’horizon, que d’autres découvertes tout aussi passionnantes attendent le lecteur qui aura la curiosité d’aller y voir de plus près. »

Et c’est vrai qu’en explorant cette géographie mouvementée, j’ai eu envie de découvrir Le salut, ultime court métrage d’André Lindon et Tatami Galaxy de Masaaki Yuasa.
De revoir Les têtards à la recherche de leur maman de Te Wei, La baleine de Noburo Ofuji, Rooty Toot Toot de John Hubley, Munro de Gene Deitch, L’Enfer de Rein Raamat, Girls Night Out de Joanna Quinn, Le rêve d’un homme ridicule d’Alexander Petrov, When the day breaks d’Amanda Forbis et Wendy Tilby, La formation des nuages de Marie-Hélène Turcotte, Ryan de Chris Landreth, Milch d’Igor Kovalyov,…
J’ai eu envie de tenter de sonder Nekojiru-sô, en vain.
De rajouter artisanalement les pages manquantes sur Le conte de la Princesse Kaguya, dussé-je pour cela sacrifier l’une des quatre ou cinq entrées de ce livre, à mes yeux escamotables.
De m’intéresser un peu plus à l’animation africaine qui peine désespérément à émerger.
De me taper l’intégrale de Robert Breer et de Stan Brakhage.
Voire de m’essayer au même exercice d’inventaire. Amusante coïncidence, quelques semaines en amont de cette lecture, je venais de le faire, dans une moindre mesure, avec 140 longs métrages d’animation dignes d’intérêt.

Autrement dit, parce qu’il invite au vagabondage attentif, étayé par une riche iconographie et des propos très documentés, le concept de l’ouvrage aura donc fonctionné sur moi à plein régime.

 

Sommaire
* les titres précédés d’un astérisque sont référencés (et pour certains courts métrages, visibles) dans ce blog.

Préface

* Fantasmagorie – Émile Cohl (1908)
* Gertie le dinosaure – Winsor McCay (1914)
* Les Aventures du Prince Ahmed – Lotte Reiniger (1926)
Felix Whoos Whoopee – Otto Messmer (1926)
* Skeleton Dance – Ub Iwerks (1929)
* L’idée – Berthold Bartosch (1932)
* Blanche-Neige – Dave Fleischer (1933)
* Une nuit sur le mont Chauve – A. Alexeieff/C. Parker (1933)
* La Joie de vivre – H. Hoppin/A. Groos (1934)
* A Color Box – Len Lye
* Blanche-Neige et les sept nains – David Hand (1937)
* Philips Broadcast 1938 – Georges Pal (1938)
* Le voyage de Gulliver – Dave Fleischer (1939)
* Pinocchio – B. Sharpsteen, H. Luske (1940)
* Le roman de Renard – Ladislas et Irène Starewitch (1930-41)
* La princesse à l’éventail de fer – L. et G. Wan (1941)
Blitz Wolf – Tex Avery (1942)
* L’araignée et la tulipe – K. Masaoka  (1943)
* Le petit soldat – P. Grimault (1947)
* Le petit cheval bossu – I. Ivanov-Vano (1947)
Wile E. Coyote and the Road Runner – Chuck Jones (1949)
* Gerald McBoing-Boing – Robert Cannon (1950)
* Voisins – Norman McLaren (1952)
* La ferme des animaux – J. Batchelor et J. Halas (1954)
* Un verre de trop – Bretislav Pojar (1954)
* Blinkity Blank – Norman McLaren (1955)
* Le pinceau magique – Xi Jin (1955)
* Le vaisseau fantôme – Noburo Ofuji (1956)
* Les aventures fantastiques – Karel Zeman  (1958)
* Le serpent blanc – Taiji Yabushita (1958)
* Moonbird – John Hubley (1959)
* Ersatz – Dusan Vukotic (1951)
* Le roi des singes – Wan Laiming (1961-64)
* Le zoo humain – Yoji Kuri (1962)
La flûte du bouvier – Te Wei et Qian Jiajun (1963)
Astro – Osamu Tezuka (1963 > 2004)
* La pie voleuse – E. Luzzati et G. Gianini (1964)
* La main – Jiri Trnka (1965)
* Bon voyage Sim – Moustapha Alassane (1966)
* Les aventures de Hols, prince du soleil – Isao Takahata (1968)
* The Yellow Submarine – Georges Dunning  (1968)
Les Shadocks – Jacques Rouxel et René Borg (1968)
* Bambi meets Godzilla – Marv Newland (1969)
* Fritz the cat – Ralph Bakshi (1972)
* La planète sauvage – René Laloux (1973)
* Le hérisson dans le brouillard – Youri Norstein (1975)
* Le temple Dôjôji – Kihachirô Kawamoto (1976)
* La rue – Caroline Leaf (1976)
* La traversée de l’Atlantique à la rame – J.F. Laguionie (1978)
* Nehza triomphe du Roi Dragon – Wan Shuchen  (1979)
* Tango – Zbigniew Rybczynski (1980)
Sur terre, sur mer et dans les airs – Paul Driessen (1980)
* Le Roi et l’Oiseau – Paul Grimault (1980)
* Il était une fois un chien – Edouard Nazarov (1982)
* Le bonhomme de neige – Diane Jackson (1982)
* Possibilités du dialogue – Jan Svankmajer (1982)
* Chronopolis – Piotr (1982)
Conversation pieces – Peter Lord et David Sproxton (1983)
* L’enfant invisible – André Lindon (1984)
* Rue des crocodiles – Stephen et Timothy Quay  (1986)
* Le déjeuner sur l’herbe – Pritt Pärn (1987)
* L’homme qui plantait des arbres – Frédéric Back (1987)
* Mon voisin Totoro – Hayao Miyazaki (1988)
* Le tombeau des lucioles – Isao Takahata (1988)
* Akira – Katsuhiro Otomo (1988)
* Qui veut la peau de Roger Rabbit ? – Robert Zemechis (1988)
Une grande excursion – Nick Park (1989)
La vache – Alexandre Kontantinovitch Petrov (1989)
* Drawing for projection – William Kentridge (1989-2010)
* Le loup gris et le petit chaperon rouge – Garri Bardine  (1990)
* Robinson et compagnie – Jacques Colonbat (1990)
* La course à l’abîme – Georges Schwizgebel (1992)
* Le criminel – Gianluigi Toccafondo (1993)
* L’étrange Noël de Mr Jack – Henry Selick (1993)
Taxandria – Raoul Servais (1994)
* Toy story – John Lasseter (1995)
* Ghost in the shell – Mamoru Oshii (1995)
L’impitoyable lune de miel – Bill Plympton (1997)
* Perfect Blue – Satoshi Kon (1997)
* Kirikou et la sorcière – Michel Ocelot (1998)
* Père et fille – Michael Dudok de Wit (2000)
* Au premier dimanche d’août – Florence Miailhe (2000)
* Intolérance – Trilogie – Phil Mulloy (2000-2004)
* Le voyage de Chihiro – Hayao Miyazaki  (2001)
* Le Mont Chef – Koji Yamamura (2002)
Panique au village – Stéphane Aubier et Vincent Patar (2002)
* Fast Film – Virgil Widrich (2003)
* Les Triplettes de Belleville – Sylvain Chomet (2003)
La prophétie des grenouilles – Jacques-Rémy Girerd (2003)
* Mind Game – Masaaki Yuasa (2004)
* U – Grégoire Solotareff et Serge Elisalde (2006)
Ratatouille – Brad Bird et Jan Pinkava (2007)
* Persépolis – Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud (2007)
* Valse avec Bachir – Ari Folman (2008)
* Muto – Blu  (2008)
* Mary & Max – Adam Elliot (2009)
* The external world – David O’Reilly (2010)
* Le garçon et le monde – Alê Abreu (2013)

Présentation des auteurs
Lexique
Bibliographie
Index des œuvres citées
Index des auteurs cités
Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

anima