Les “Divertimenti” de Clive Walley

clive_walley_divertimenti

En parlant de “réévaluation de certitudes”, je me suis pris un beau revers de droite ce week end en découvrant le travail de Clive Walley, à la faveur d’une visite inopinée sur l’excellent blog d’Edwyn Rostron, “Edge of Frame” dédié à l’animation expérimentale. Moi qui croyait que 20 années à bouffer du film d’animation en quantité industrielle pouvait suffire à m’exonérer de nouvelles surprises émergées de la production passée de ce registre foisonnant de merveilles, me voici tout penaud face à l’approche artisanalement innovante d’une peinture sur verre filmée en multiplane, dont le peintre-cinéaste gallois est le coupable.
Une série de six “Divertimenti”,réalisés entre 1992 et 1994, qui marquent l’aboutissement et la maîtrise d’une poésie tridimensionnelle où l’improvisation est reine.
Improvisation et animation ? Oui, c’est possible !

> visionnez un extrait de Divertimento n°3 : Brushwork (1993)

> l’article très complet consacré à Clive Walley sur Edge of Frame
(voir la vidéo en bas de page sur la quête picturale de mouvement dans sa peinture)

 

anima