Misère morale (le jeu – version Deluxe 2019)

winston-duke

Victime de son succès, “Misère morale” continue depuis trois ans de séduire des millions de nouveaux utilisateurs.
Séditieux et putschistes, lycéens dépolitisés et conducteurs de SUV en gilet jaune, bourgeois réactionnaires et gaulois réfractaires, tous semblent bien s’amuser à retrouver le ou la coupable des brillantes saillies publiques bien de chez nous – et rigoureusement exactes ça va de soi – qui constituent la matière première du jeu que les américains nous envient.
Pour fêter l’arrivée précoce de l’été, en voici un large échantillon, augmenté de quelques nouvelles petites perles, pour vous divertir, en famille ou entre amis.

 

Qui a dit ? (liste non-exhaustive et évolutive)

a) « Si l’école faisait son travail, j’aurais du travail. »
b) « Si à 18 ans vous commencez à pleurer pour 5 euros… »
c) « La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler. »
d) « Tu me mets quelques Blancs, quelques whites, quelques blancos. »
e) « Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, le travailleur français sur le pallier devient fou. »
f) « Je vous vois souvent à la télé, je la regarde beaucoup. Vous savez, je m’emmerde. »
g) « J’ai menti mais j’étais de bonne foi. »
h) « L’assistanat est un cancer. »
i) « La France est un pays qui n’est pas réformable. »
j) « Oui, c’est élevé […] Mais moins que pour ses prédécesseurs. »
k) « Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. »
l) « Je vais m’installer à Dubaï, à Bahreïn, à Singapour et à Hong-Kong. Carla est très contente. »
m) « Dieu merci, les faits sont prescrits ! »
n) « Le kwassa-kwassa pêche peu, il amène le Comorien. »
o) « La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? »
p) « Ce n’est pas à l’État de réparer les inattentions des femmes. »
q) « Ma meilleure amie est tchadienne, donc plus noire qu’une arabe. »
r) « Désormais, la police municipale a un nouvel ami. »
s) « Je suis l’homme le plus honnête du monde. »
t) « Mon principal adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti… »
u) « Si à 50 ans on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie. »
v) « Nous avons trop de pouvoir d’achat. »
w) « Moi qui ai vu en Normandie le débarquement des alliés. »
x) « L’art d’être français, c’est réunir ceux qui croyaient au ciel et ceux qui n’y croyaient pas, quand Notre Dame brûle. »
y) « Parce que là aussi, ça commence à bien faire. »
z) « Nous sommes des gens modestes. »
¢) « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. »
Ψ) « Mon rôle c’est de convaincre Madame Dugenou. »
⊕) « Et pourquoi pas des unions avec des animaux ? »
‡) « [La French Tech] est un lieu où se croisent les gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien. »
∠) « Pour être président de la République il faut être soi-même irréprochable. »
≡) « Moi président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts. »
ß) « Les gens qui continuent à voter pour nous ont bien du mérite ! »
:) « Jojo avec un gilet jaune a le même statut qu’un ministre ou un député ! »
⌈) « Quand c’est viril, ça m’intéresse. »
ϖ) « Yes, la meuf est dead. »
∃) « Je m’adresse à vous, à cette génération qui n’est pas encore née ! »
®) « Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires. »
©) « Derrière l’acharnement de certains contre l’automobile il y a au fond le rêve d’une société qui, au prétexte des dangers réels qui menacent l’individu, nie sa liberté.”
µ) « Il suffit de mettre à l’entrée de la promenade des Anglais un militaire avec un lance-roquette. »
∉) « Glyphosate is safe »
Θ) « Quand il y a de la haine, c’est qu’il y a aussi une demande d’amour. »
℘) « Je vous signale que je ne suis pour rien dans l’affaire Merah ! »
ς) « Oui, je suis misogyne mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes. »
∂) « Une ronde avec une belle peau sucrée, un sourire éclatant et des cheveux soyeux est attirante comme une bonne pâtisserie. »
◊) « On ne fera pas toujours ce que dira le Medef. »
+) « Celui qui est nomade, il s’en moque de l’écologie car il n’a pas de terre. »
∪) « Ça montre qu’il y a une réticence à l’impôt. Et quand l’impôt est confiscatoire – ce qui est le cas en France – les gens se battent pour garder leur pouvoir d’achat. Il y a des milliers de salariés dont c’est le métier. Ce sont les experts fiscaux. Tout ça est très logique. »
≅) « Je suis dans un train et j’aimerais te sodomiser en cuissardes. »
ι) « Il faut que la police tire à balles réelles dans ces cas-là. »
à) « Nous pensons, nous, au contraire, que cette mesure favorise l’investissement. »
{) « Notre erreur est d’avoir probablement été trop intelligents, trop subtils… »
ÿ) « Si ces centaines de milliards d’euros ne viennent pas dans les caisses de l’État, tant mieux, parce que l’État les gaspille assez largement et dépense de l’argent inutilement. »
↓) « La délinquance des puissants a ceci d’obscène qu’elle ne paraît reposer que sur un insatiable appétit pour l’argent, le pouvoir, l’impunité. »
♦) « Les géants du CAC 40 ont publié des résultats rassurants. »
ç) « Aux investisseurs et aux déçus du Brexit, je veux dire que nous sommes prêts à vous dérouler le tapis bleu-blanc-rouge. »
ø) « Je n’aime pas ce terme de modèle social. »
2) « Il faut oublier l’affaire Malik Oussekine ! »
∩) « […] il faut que [notre] modèle social soit moins attractif. »
-) « Et alors ? »
*) « Nous avons une vie d’une chiantitude absolue ! »
Ð) « […] On a la quatrième armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies. »
r) « Lève-toi vite, ou… ou j’t’écrase la gueule à coups de talon ! »
§) « La France n’est pas un pays à prendre comme une femme. »
1) « You are making history, je suis fier de toi. […] Merci mon lapin. »
¤) « Contre le chômage, on a tout essayé. »
¶) « Le chômage de masse en France, c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »
…) « Avoir figuré sur une liste où il y avait des gens d’extrême droite, c’est une vraie connerie. »
š) « […] c’est parfois quelque chose de moins tangible […]. »
)) « Qu’ils viennent me chercher. »
ℜ) « Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte à l’étranger, ni maintenant, ni avant. »
♠) « Promenade nocturne en toute sécurité dans les rues de Damas… finalement bien plus propres que nos rues de Paris en fin de journée ! »
€) « Je veux dire ici que ce n’est pas vrai et que c’est une accusation infamante pour l’immense majorité des élus français. »
×) « J’ai une phobie administrative. »
⊄) « Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez rentré dans l’histoire. »
⇓) « […] Grâce à elle, les noirs ont enfin pu entrer par la grande porte dans la littérature. »
Ē) « Il est Christique. »
ω) « Mon pays, c’est l’amour »
™) « Personne ne fait pression sur personne. »
#) « Français ou voyou, il faut choisir. »
’ ) « Maintenant, je vais recommencer à travailler. »
ü) « Ce sentiment que les hommes politiques sont impunis quand ils commettent une erreur, c’est un très grand handicap pour rétablir l’autorité de l’État. »
∀) « Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois. »
κ) « Il n’y a qu’une seule solution, être radical. Je dis bien radical. »
√) « […] mais pas mercredi, je vais être avec mes enfants et faire un peu de tennis avec eux. »
σ) « A nos femmes, à nos chevaux, et à ceux qui les montent ! »
ù) « Au fait, vous êtes vous demandés pourquoi certaines maladies disparues de notre sol depuis longtemps refaisaient surface ? »
è) « Des gens intelligents il doit y’en avoir 5 à 6%. Moi, je fais campagne pour les cons. »
./.) « Sur l’éradication de l’habitat indigne, nous n’en avons pas fait assez. »
ι) «Vous le sentez l’amalgame violent maintenant ? »
¥) « 35 heures pour un jeune, ce n’est pas assez. »
‹) « Je ne pense pas qu’elle aura le temps de faire sa lessive et d’emmener ses enfants à l’école, comme elle m’a dit qu’elle était une personne normale. »
î) « La démocratie s’arrête là où commence l’intérêt de l’État. »
≥) « Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ? »
@) « Libre ! »
∞) « Make our planet great again ! »
♥) « On ne doit pas avoir un retour de la morale, car c’est un peu le début de la charia. »

[ à suivre]

 

 

Illustration d’en-tête de Winston Duke

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

anima