Collège au cinéma – Persépolis #4

 

29 janvier 2019
Cinéma Le Normandy [Argentan – 61]
Présentation

Exposé pédagogique à la demande de la coordination départementale du dispositif “Collège au cinéma” sur le film de Marjane Satrapi et Vincent Parronaud.
Dix ans après mes premières interventions sur ce long métrage singulier, je remarque avec plaisir que le film vieillit assez bien, tout en reconnaissant que beaucoup de mes espoirs quant à l’émergence, dans son sillage, d’une vague de productions françaises aussi matures et dé-corsetées ont été douchés sévèrement depuis.
Entre Astérix et Dilili, avouez que nous sommes vraiment gâtés ! Bref.

En une heure et quart, j’ai tout juste eu le temps de recueillir les réactions à chaud des enseignants, de resituer le film dans le contexte de la production française de 2007 et d’aujourd’hui, d’évoquer l’adaptation particulièrement réussie des bandes dessinées en dessins animés par son auteure même et d’ouvrir quelques des pistes pédagogiques exploitables en classe (comparatif des affiches – française et étrangères – du film, comparatif d’un chapitre de la BD avec sa séquence correspondante, approche de quelques thématiques centrales du long métrage).

Je ne sais pas pourquoi, à la fin de cette rencontre, j’ai aussi eu une pensée pour ces “vieux punks” de Winshluss, Denis Walgenwitz et Marc Jousset qui concourent pour le César 2019 du court métrage d’animation avec La mort, père et fils. Si j’osais, je leur dirais “ce n’est pas grave, les gars, si vous ne l’avez pas ! Les récompenses, c’est “petit bourgeois” !”
Mais je n’oserai pas.

 

 

 

 

anima