Persistence of Vision au Forum des Images

persistence_FdI2015

Samedi 5 décembre 2015
Forum des Images [Paris – 75]
Présentation

A la demande d’Isabelle Vanini, programmatrice du Forum des Images, j’ai présenté le documentaire de Kevin Schreck, Persistence of Vision, dédié à l’épique épopée du film maudit de Richard Williams, The Thief and the Cobbler, dans le cadre du 14e “Carrefour de l’animation”.
Il s’agissait donc de la troisième (et a priori dernière) projection en France, après Annecy et Caen, de cette version sous-titrée en français par mes soins de l’un des très rares documentaires qui se permet une remise en cause – subtile certes mais bien réelle – du système de production dominant de long métrage d’animation. J’aurais aimé que cette raison explique le peu d’engouement de la part de tous les programmateurs de salles et de festivals de cinéma sollicités (je précise que la démarche de “distribution” est quasiment bénévole) mais je crois surtout que les publics “animavores” restent plus favorablement attirés, comme des mouches vers un pot de confiture, par les démonstrations bling-bling que par les regards objectifs et nécessairement critiques à l’égard d’une industrie qui gagnerait pourtant à questionner plus souvent ses travers plutôt que de se lamenter hypocritement sur l’insuccès de ses productions dites “d’auteurs” face aux machines de guerre hollywoodiennes.
NB : revoir l’interminable séquence de climax de The thief pour saisir la métaphore de la réaction en chaîne qui pourrait pourtant démolir le rouleau compresseur impérialiste.

Non, non, je ne suis pas aigri ! Le public était bel et bien présent et enthousiaste lors de cette séance parisienne.
C’est simplement un peu pathétique. A l’image de l’histoire du projet de Richard Williams, vous me direz…

 

 

anima