ANIMAVORES 2006

animavores2006

du 20 au 25 mars 2006
Le Café des Images [Hérouville Saint-Clair – 14]
Programmation, direction artistique, communication, présentation

La troisième édition du festival ANIMAVORES s’est clôturée le samedi 25 mars par la désignation d’un palmarès de 12 courts métrages d’animation français destinés à être diffusés dans les salles de cinéma bas-normandes en 2006, sous pavillon des dispositifs “Un été au ciné”, “Cinéville”, “Lycéens au cinéma” et lors de la “Fête de l’Animation”, en collaboration avec l’association MaCaO du 18 au 31 octobre 2006.

Les films retenus sont :
Bonsoir Monsieur Chu de Stéphanie Lansaque et François Leroy
Une histoire vertébrale de Jérémy Clapin
Obras de Hendrick Dussolier
La révolution des crabes de Arthur De Pins
Signes de vie d’Arnaud Demuynck
Electronic Performers d’Arnaud Ganzerli et Laurent Bourdoiseau
Pistache de Valérie Pirson
Chahut de Gilles Cuvellier
Raging Blues de Vincent Paronnaud et Lionel Mathieu
Bip Bip de Romain Segaud
Le couloir de Jean-Loup Fellicioli et Alain Gagnol

ANIMAVORES 2006 c’était :
130 films d’animation (courts, longs, téléfilms, épisodes TV et films de fin d’études).
– Des invités, acteurs incontournables et artisans de l’ombre de la production française : Jacques-Rémy-Girerd (réalisateur, producteur), Florence Miaihle (réalisatrice), Hoël Caouissin (réalisateur, scénariste), Cédric Babouche (réalisateur), Caroline Piochon (animatrice), Sébastien Dabadie (infographiste et historien du cartoon), Laurent Pouvaret (responsable pédagogique de la Poudrière, réalisateur), Philippe Meis (directeur pédagogique de SupInfoCom), Arnaud Demuynck (producteur), Benoît Razy (réalisateur, directeur de l’image), Jean-Luc Gréco (réalisateur), Catherine Buffat (réalisatrice), Lionel Fages (directeur de Cube Creative), Nicolas Devaux (réalisateur, infographiste), Ilan NGuyen (historien du cinéma japonais d’animation), Yves Bouveret (directeur du festival Image/Image du Val d’Oise), Mizuho Sato (animatrice, storyboarder, coordinatrice de projet – Dargaud Marina), Jerzy Kular (réalisateur), Pierre Avon (superviseur de l’animation).
– Plusieurs focus sur les œuvres de Hayao Miyazaki, Isao Takahata, Paul Grimault, Florence Miaihle, sur l’animation japonaise, le cinéma d’animation au féminin, la création numérique contemporaine et la production indépendante française.
– 5 émissions de TV en direct à la fin de chaque journée.

Presque 10 ans plus tard, voilà les leçons que j’ai retenues de cette expérience aussi enthousiasmante qu’éprouvante :
1. Ne plus jamais inviter JR Girerd.
2. Se méfier de la presse régionale.
3. Assumer le fait qu’on ne peut pas tout faire tout seul.
4. Multiplier les actions priorisant l’interactivité avec les publics.
5. Ne plus jamais organiser de festival.

Enregistrer

anima