Mon voisin Totoro

Totoro_Argentan

19 juillet 2006
Cinéma Le Normandy [Argentan – 61]
Présentation

Dans le cadre du dispositif “Un été au Ciné / Cinéville”, j’ai animé une projection spéciale du chef-d’œuvre de Hayao Miyazaki devant un groupe de gosses venant du centre aéré municipal.

NB : Je suis sûr que beaucoup parmi vous s’imaginent que c’est une partie de plaisir de faire ce genre d’intervention, d’autant qu’on est payé pour (pas beaucoup mais on est payé). A ceux-là, j’aimerais dire que “oui, effectivement, y’a boulot plus fastidieux que celui-là, mais parfois les conditions sont telles qu’on se prend à avoir des envies de meurtre.” Cette projection-là avait lieu un après-midi de juillet. Le cagnard frappait dru et les températures à l’ombre frôlaient le niveau caniculaire. Les dizaines de gamins présents devaient absolument être repartis à une heure précise, ce qui me laissait à peine le temps de présenter le film, ce pourquoi, je le répète j’étais payé par le contribuable local. Au bout de 20 mn de film, la salle non climatisée devient un four. Je pars chercher en vain l’exploitant ou l’un de ses employés. Personne dans le cinéma, y compris dans les locaux privés laissés grand ouverts. Après un bon quart d’heure, le projectionniste, parti boire un coup, revient à son poste et prend l’initiative d’ouvrir les issues de secours pour créer un courant d’air providentiel. L’air qui arrive sur les gamins est tiède.
La scène de l’arrêt de bus – scène centrale du film – commence et les moniteurs présents décident d’évacuer les gamins pour garantir l’accès au bus qui ne les attendra pas en cas de retard.
Je visionne la fin du film seul en ruminant une colère rafraîchissante.

 

Enregistrer

anima