Promenade nocturne de Tao Tajima

night_stroll

Parmi les films exploitant l’animation de lumière, j’ai un faible pour le travail de Tao Tajima.
Contrairement à d’autres chasseurs de persistance lumineuses, ce réalisateur japonais “se contente” de simuler l’apparition et le mouvement de formes (ici géométriques) lumineuses par l’utilisation du “motion tracking”, fonctionnalité élémentaire d’After Effect qui consiste à intégrer de manière réaliste des éléments graphiques imaginaires au sein de mouvements de caméra opérés dans un environnement réaliste, en l’occurrence ici le quartier tokyoïte de domiciliation du cinéaste.
Derrière l’exercice de style, l’expérience participe de la migration de l’image-par-image préméditée vers l’animation en temps et espace réels. Encore un peu de patience, jusqu’à la démocratisation des technologies holographiques en cours de développement, et cette manière de faire et de voir contaminera nos rues, pour le meilleur et pour le pire.

> visionner Night Stroll

anima