Samuel

 

 

Série de 21 épisodes de 4’30” (tv, plateformes)
+ 20 épisodes de 1′ (réseaux asociaux)
2023 – France, Espagne
Écriture, création graphique, réalisation, interprétation : Émilie Tronche
Production : Les Valseurs,  Pikkukala, Pictanovo, Solent Production, RTVE, 3Cat

Visible sur Arte.tv à partir du 11 mars 2024

 

 

En apparence mal dessinée, animée et mise en scène à l’extrême économie, en noir et blanc, “Samuel” est de loin la meilleure série de dessins animés, appréciables par toutes les tranches d’âges de publics, produite en France depuis, pfffff, un bail. Tous les écueils grossiers du genre y sont enjambés d’un pas nonchalant. Rien que pour cela, merci !
“Samuel” doit être montrée, de force s’il le faut, aux pré-ados, tôt ou tard en proie aux premiers émois existentiels. Ils vous remercieront.
“Samuel” doit être visionnée, de force s’il le faut, par les adultes, parents ou seulement nostalgiques de leur innocence perdue. Vous vous remercierez.
“Samuel” doit être étudiée dans les écoles d’animation, de force s’il le faut, pour démontrer par l’exemple l’importance des non-dits, des pauses contemplatives, des moments suspendus comme autant d’espaces de projection offerts à l’intelligence du spectateur. Ce dernier vous remerciera au centuple.
En cela, “Samuel” flirte brillamment avec l’esprit de Sempé. Le voilà, le nouveau “Petit Nicolas”, débarrassé de sa patine “vieille France”, que nous n’espérions plus !

Émilie Tronche a trouvé une formule magique imparable qui va la propulser, cela ne fait pas le moindre doute, à la direction de projets plus ambitieux dont on ne peut que prier le dieu de l’intégrité qu’ils conserveront la même sincérité et la même justesse de ton que “Samuel”.
Il fallait cette simplicité désarmante, cette fragilité graphique assumée, le recours à deux valeurs d’animation entremêlées  – dessins animés instables proches de l’esquisse spontanée, compensés par contraste avec de mémorables chorégraphies rotoscopées – pour imposer une voie/voix toute fraîche dans le registre, trop souvent perverti par un jeunisme qui s’ignore, de la chronique mélancolique des adieux à l’enfance.

Addendum mai 2024 : l’audience de cet article est aussi extra-ordinaire que l’audience de la série est phénoménale. En deux mois, cette dernière a déjà dépassé les 30 millions de vues sur la plate-forme d’Arte. Productrices, producteurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

 

 

Liste des épisodes

1# La Julie
2# Le dimanche
3# La piscine
4# Le bœuf aux carottes
5# La chorale
6# Les feuilles
7# Le château
8# La descente de la mort
9# La pluie
10# Le spectacle
11# Les vacances
12# Le zizou
13# Les vagues
14# La rentrée
15# La colère
16# Le goûter
17# La grève
18# La fièvre
19# Le clair de lune
20# L’appartement
21# La fin

 

 

 

 

 

Rencontre avec Émilie Tronche, octobre 2023, Fontevraud :

 

 

anima